La créature

from by AKERON

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

lyrics

Je suis la mesure de toutes choses. Je suis la fin et l'effet de toutes causes. Partout sur le globe mon culte se déploie. Le monde entier obéit à mes lois. Si tu pense m’échapper tu te méprend, même les morts se trouvent encore dans mes rangs. Baisse la tête et laisse toi faire, il n'y a pas d'issue. J'ai assimilé l'individu pour en faire une masse informe, un corps social se pliant docilement à mon ordre moral. Caché derrière les raisons de votre existence, j'ai mis de la volonté dans l'obéissance. J'ai traversé les âges, réduit l'histoire humaine en esclavage. Vos révoltes viennent alimenter ma rage d'être parfait comme une sphère indissociable qui évolue pour devenir irréprochable. J'arrondis mes angles, affûte mes flèches et ne me disperse pas. Chacun se soumet aux autres et vice versa. Au point que la servitude est ce qui unit l'humanité. Tous égaux dans l'inégalité. Je puise ma force dans la vôtre. Sans distinction, vous êtes tous mes apôtres. Du clochard au grand patron, chacun a son utilité que j'utilise avec subtilité. Et je ris en regardant vos yeux remplient de honte. La fuite des regards voilà sur quoi mon empire se fonde. En guerre avec les autres, construisez vos prisons matérielles où vous retrouverez la paix du ventre maternelle. Vous prenez pour solution la source de vos problèmes. Je vous détourne, vous rend étranger à vous-même. Je suis cette force obscure qui parcours l'histoire. Je suis celui qui fait mentir les miroirs. Domestication intérieur, inférieur à vous même j'ai planté la graine de la ferveur dans vos êtres et l'instinct de la fourmilière se développe pour faire naître un fantasme identitaire où la vie se réussit en la gagnant, où l'être se construit en travaillant pour qu'un vous puissiez dire d'un aire vaillant « j'ai fait ci et ça, ici et là » à vos petit enfants. Je lâche une poignée de paillettes et vous encense, vous honore de la grandeur de votre fausse transcendance. Je tire ma puissance dans vos désirs d'immortalité et ma force n'est pas un moyen mais ma finalité. Dieu est mort, j'ai pris sa place. J'ai reformaté la vie, le temps et l'espace.Et quand vous voulez éclore, je recouvre vos chrysalides de ciment pour en faire une pierre de ma pyramide. Tu te demande qui je suis, quel nom je porte. Toi, l'animal qui pense, qui a besoin de tous nommer pour se donner une impression de transcendance, de créer un nouvel ordre dans un monde déjà ordonné. Je l'opium. Je suis le peuple. Je suis la pomme, les disciples et le temple. Je suis cette force que tu met en œuvre pour transformer le monde afin qu'il te ressemble. Je suis l'empire dans l'empire, la substance que tu crées pour enduire la vie de ta réalité. Toi, l'humanité qui m'a donné naissance lorsque dans le silence de la vérité tu a hurlé je pense. Au nom du père, le fils s'est emparé du saint esprit. C'est par ta plume que mon dessein s'exprime. Victime d'une vie dont tu est le spectateur.

Je suis la créature qui domine le créateur.( 4 fois)
Tu te demande qui je suis, quelles nom je porte ? Je suis la créature qui domine le créateur. (4 fois)

credits

from Enfants de la lune, released March 19, 2017

tags

license

all rights reserved

about

AKERON Paris, France

contact / help

Contact AKERON

Streaming and
Download help