Le festin

from by AKERON

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

lyrics

hier soir j'ai soufflé mes 18 ans. Les bougies se sont toutes en même temps et j’entends encore ma famille applaudir et mon père me dire d'un air complice « je suis fière de toi, c'est un grand jour mon fils ». l'écho de cette phrase je ne l'ai pas bien compris. On grandit... il n'y a pas de fierté à atteindre 18 ans de vie. Mais pas ici, car ici c'est un symbole qui signifie que t'es passé de grand enfant à petit homme .

Comme une petite pomme qui commence mûrir, à se gorger en sucre jusqu'à se désunir de la branche qui lui à donné vie et sachez que si la pomme n'est mangée, et bien la pomme pourrie. Donc c'est parti, la machine se met en marche. Le système m'engloutit et m'accueille dans son arche. Et ai-je le choix ? L'homme en noir se moque de ta liberté. Le navire s'en va, l'enfant en toi se met hiberné. Et pendant qu'on manger le gâteau et ses 18 troues, je me suis rendues compte que je ne ressentais pas grand chose. Un anniv' comme les autres, à la seule différence que celui ci je l'attend depuis mon enfance. Quand on est petit, on se dit qu'être grand c'est être libre. Fibre d'un espoir déchue, la majorité ne délivre personne mais lorsqu'elle arrive, tous les gamins salivent, rêvant de pouvoir vivre une liberté administrative et rien de plus. Ça déplaît mais que veux tu on ne choisit pas ce qui est vrai. Et dans le fond, ce qui m'effraie c'est de me rendre compte que je suis déjà sous l'emprise de l'homme noir qui m'emporte dans son manteau et qui me dit tout bas en me prenant par le col qu'il est temps pour moi de prendre mon envol en montrant du doigt les ailes en cire d’Icare. Pour lui mon histoire débute maintenant tout comme ma vie car

hier soir j'ai soufflé mes 18 ans. Les bougies se sont toutes en même temps et j’entends encore ma famille applaudir et mon père me dire d'un air complice « je suis fière de toi, c'est un grand jour mon fils ». l'écho de cette phrase je ne l'ai pas bien compris. On grandit... il n'y a pas de fierté à atteindre 18 ans de vie. Mais pas ici, car ici c'est un symbole qui signifie que t'es passé de grand enfant à petit homme .

Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Franchement je ne comprend pas, que je dois marcher devant moi les yeux rivés vers l'avenir ? Que je dois tirer un trait froid et brutal sur mon enfance et me plier à l'exigence de voir glisser mon existence dans leur format. Et ça, je ne l'accepte pas, cette loi qui nous dit que qui vivra sera qu'une abeille de plus dans la ruche du profit, et on coule dans le moule qui épouse nos profils. Lorsqu'il pousse, l'enfant se charge en énergie. Il est un être libre doté d'une aversion pour l'inertie donc si en grandissant cette force vivante se frêne c'est que dès la première feuille on se rêve aussi grand que le chêne. Et sans gène, j'exprime cette idée amoral. Cette idée mal comprise pour sa forme paradoxale où l'enfant est plus libre que l'adulte car un rituel fait qu'en grandissant l'asservissement devient habituel. En grandissant, on donne un sens à notre servitude, et puis à 18 ans on plonge dans l'incertitude de faire le bon choix et c'est là qu'on est domptés car l'état établit ses bases sur ceux qui se sont trompés. Sur ceux qui ne savent pas quoi faire de leur destin, qu'on pousse dans le vide sans leur donner le temps de réfléchir. 18 bougies qui fument alors qu'avant je l'ai voyais frémir. La lame entame le tout et commence le funeste festin. On coupe le gâteaux. On retrousse nos manches. On le bouffe, on tousse, on glousse et puis nos bouches se changent en gouffres engloutissant le deuil sucré d'une année de plus disparue dans un tourbillon de fumer. Et à chaque anniversaire on enterre un grain de sa vie avec air fière mais ce qu'on ne sait pas c'est qu'à chaque festin on s'éloigne de l'enfant qui nous rendez Humain. On s'éloigne petit à petit de notre essence, de ces moments où l'on courait dans tous les sens pour découvrir le monde dans chacun de ses recoins, de ces moments où notre nature et notre esprit ne faisait qu'un. Mais on bouffe le gâteau et on apprécie la chute. Nan ! Comme les vieux amants, je veux mourir sans être adulte. Pas question de bouffer et de m'en satisfaire, de devenir un ange de plus qui à brûlez ses ailes imaginaires.

Hier soir j'ai soufflé mes 18 ans. Les bougies se sont toutes en même temps et j’entends encore ma famille applaudir et mon père me dire d'un air complice « je suis fière de toi, c'est un grand jour mon fils ». l'écho de cette phrase je ne l'ai pas bien compris. On grandit... il n'y a pas de fierté à atteindre 18 ans de vie. Mais pas ici, car ici c'est un symbole qui signifie que t'es passé de grand enfant à petit homme .

credits

from Enfants de la lune, released March 19, 2017

tags

license

all rights reserved

about

AKERON Paris, France

contact / help

Contact AKERON

Streaming and
Download help